Burkina Faso

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Nouvelles par ordre chronologique

En bus ou à vélo ?

Envoyer Imprimer PDF

En bus ou à vélo ? Les deux !

Devant revenir seul à Ouaga pour soigner une vilaine infection au pied, c'était l'occasion d'expérimenter les bus burkinabè. Quatre départs par jour au départ de Fada, il suffit de choisir sa compagnie (STMB ou Rakieta) et... d'arriver à l'heure ! En effet, départ prévu 9h30 et départ effectif 9h30.

4000 francs CFA (6 euros) pour un trajet bouclé en trois heures. Et un service orienté client impeccable (voyez l'affiche "faites de ce car comme le vôtre"). Que demander de plus ? D'autant que pour 500 francs d'extra, votre vélo vous accompagne sur le toit du bus (pratique pour se déplacer ensuite à Ouaga). Bonne chance pour essayer de négocier ça auprès de la STIB, des TEC ou de De Lijn !

01 billet Fada-Ouaga02 comme chez soi03 mon velo sur le car

 

Centre médical français

Envoyer Imprimer PDF

Deux mois déjà que nous sommes arrivés au Burkina et pas encore le moindre trouble intestinal en vue pour aucun de nous tous, enfants compris.

Voilà qui finira de rassurer les indécis qui n'ont pas encore fixé de date pour nous rendre visite !

Et pour vous, j'ai même testé (avec grande satisfaction) le Centre Médical Français (entre-temps renommé Centre Médical International) de Ouaga la semaine dernière. Un petit staphylocoque s'était en effet invité dans mon pied, lorsque j'avais la peau un peu à vif suite aux nombreuses piqûres de ces chers moustiques qui m'affectionnent particulièrement.

Bilan : un séjour forcé d'une semaine à Ouaga pour aller quotidiennement soigner la plaie, largement compensé par le bonheur de profiter de l'ADSL (qui devrait théoriquement atteindre Fada à l'occasion de la fête nationale du 11 décembre. L'espoir fait vivre !).

 

Comme chez soi

Envoyer Imprimer PDF

Il est toujours bon, surtout loin de chez soi, de garder certains repères. Ainsi, lorsque nous logeons à Ouaga, on a un peu le sentiment d'être resté à Woluwé-Saint-Lambert et de profiter des avions de Zaventem :-)

Preuve que, quoi qu'on en dise, Bruxelles n'est pas la seule capitale du monde à avoir un aéroport "intra muros"...

 

Culture à Ouaga

Envoyer Imprimer PDF

En vitesse de croisière, nous devrions "monter" sur Ouaga une fois par mois. L'occasion de prendre un bon bain de culture. Par exemple, sur les photos ci-dessous :

  • le Centre Culturel Français, au programme riche et varié : www.ccfouaga.com
  • comme par exemple les Récréatrâles 2008
  • la Maison du Peuple, où se tiennent notamment les concerts
  • comme ceux du festival Hip Hop (avec ce vendredi Disiz la Peste, pour ceux qui connaissent notamment la musique du film Taxi)
  • l'affiche du Fespaco, le festival panafricain du cinéma de OUagadougou (la plus grande manifestation et le plus grand carrefour du cinéma Africain), qui se tiendra du 28 février au 7 mars prochain : www.fespaco.bf

01 centre culturel francais02 Recreatrales03 maison du peuple04 hip hop05 Fespaco

 

Film au choix

Envoyer Imprimer PDF

Etre à Ouaga, ça veut dire pouvoir aller au cinéma. Comme par exemple ce dimanche à 10h30 au cinéma Neerwaya (le cinéma de Ouaga, climatisé...).

A l'affiche, pour les enfants, La véritable histoire du Petit Chaperon Rouge (sorti en 2006).

Ceci dit, il faut savoir se montrer souple sur la programmation de l'unique salle. Comme par exemple lorsque vingt minutes après l'heure officielle de la séance, le projectionniste vient annoncer à la salle que "finalement, il y a un petit problème avec la bande du film prévu et que, par conséquent, il sera remplacé par Fourmi malgré lui."

Et dire qu'en Belgique on doit payer un supplément pour avoir un film "surprise"... 

 

Crise planétaire

Envoyer Imprimer PDF

Sur la photo ci-contre, le rond-point des Nations Unies, point central de Ouagadougou.

La planète qui agrémente son centre illustre la solidarité planétaire.

Les crises aussi deviennent planétaires. Mais même la crise financière la plus importante depuis un siècle se conçoit avec plus de recul dans le Sud : pour ceux qui n'ont pas et n'auront jamais d'épargne, la question de la baisse des actions est un problème très relatif...

A titre d'exemple, pour l'évaluation de l'impact de son action sur la sécurité alimentaire, le questionnaire d'Iles de Paix inclura la question suivante: "mangez-vous 2 repas par jour en période de soudure ?"

 

Pain au chocolat

Envoyer Imprimer PDF

Pourquoi une photo de pain au chocolat sur le site ? Mais parce que c'est notre premier pain au chocolat depuis deux mois et que ça en devient un événement et un plaisir hors du commun.

Le grand luxe à peu de frais, en somme !

 

Au Gondwana

Envoyer Imprimer PDF

L'avantage d'avoir son anniversaire lorsqu'on est au Burkina Faso, c'est qu'on peut se faire inviter au Gondwana.

Dès qu'on a passé le seuil du restaurant situé dans la capitale, on a l'impression d'avoir été téléporté et de se retrouver sur une autre planète.

Sûr que ça nous change des maquis de Fada...


 

Faso Parc

Envoyer Imprimer PDF

Toutes proportions gardées et comme dirait Quentin, voici le "mini-Plopsaland" de Ouaga : le Faso Parc.

15 eurocents l'entrée, idem pour une portion de pop-corn maison, 50 eurocents pour trampoline ("sans filet") et 75 eurocents pour les auto-tamponneuses et pour la grande roue.

Même en période de super-promotion, Disneyland Paris ne fait pas mieux !

01 welcome to Faso Parc02 la roue03 dans les airs04 pop corn pour 15 eurocents05 jump jump

 

Colline du Chef

Envoyer Imprimer PDF

La randonnée en montagne, on aime ça. Ceci étant dit, vu le relief particulièrement plat de Fada, à défaut de randonnée on peut donc toujours pratiquer le vélo...

Fada a néanmoins son célèbre point culminant, à savoir le sommet de la Colline du Chef, où le chef traditionnel opère ses sacrifices par l'entremise de ses ministres. Raison pour laquelle la plupart des autochtones évite de la gravir.

 


Page 6 sur 86
French Dutch English German Spanish

In memoriam

Le dimanche 27 octobre 2013 décédait la personne qui, tous les jours durant les trois ans de notre séjour au Burkina, a suivi ce site : Marie-Madeleine Neyens, ma mère.

A défaut d'avoir pu elle-même se rendre au Burkina, c'est aujourd'hui sa voiture qui a fait ce grand voyage.

L'ultime prolongement. Une présence symbolique à Fada N'Gourma...

Ce site lui est dédié.

Marie-Madeleine Neyens

Sa voiture a fait le voyage jusqu'au Burkina

La photo 'Faso'

03 autre jeune mere Peul.JPG

Le proverbe africain

L'argent appelle l'argent

On ne prête qu'aux riches

L'heure ici et là

Sondage

Qui êtes-vous ?
 

Statistiques

Visites [+/-]

Toutes les visites
Depuis le 16/09/2008 1 084 725

Bienvenue sur le présent site, qui relate l'expérience de notre famille européenne au Burkina Faso trente mois durant.

Les nouvelles peuvent être consultées par ordre chronologique normal ou inversé. En outre, nous publions de temps en temps une vidéo, quelques dessins des enfants ou encore des informations relatives aux Iles de Paix dans les rubriques correspondantes.

Pour retrouver aisément un article ou un sujet sur le site, vous pouvez au choix effectuer une recherche ou encore consulter le plan du site, qui comprend la liste intégrale des articles.

Enfin et surtout, nous vous invitons chaleureusement à nous laisser vos impressions dans le livre d'or du site !