Burkina Faso

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Nouvelles par ordre chronologique

Animation de la troupe Boyaba au maquis Le Select

Envoyer Imprimer PDF

Ce vendredi, la troupe fadalaise Boyaba se produisait au maquis Le Select.

Une animation qui a attiré beaucoup de monde autour du maquis, même si une bonne partie du public reste un peu à l'écart pour éviter de consommer... ce qui rend justement les prestations plutôt rares en ville, faute de pouvoir rétribuer les artistes.

01 les danseurs de la Troupe Boyaba02 Harouna Thiombiano au tambour03 danse traditionnelle Gourmantche04 le jeu entre le  tambour et le danseur

 

Fête du Roi

Envoyer Imprimer PDF

En ce 15 novembre, la communauté belge expatriée au Burkina est conviée... à la Fête du Roi.

Le carton d'invitation précise : "tenue de ville ou traditionnelle".

Dommage que nous soyons trop loin de Ouagadougou, je me serais bien fait confectionner un boubou juste pour la circonstance.

En tout cas, cette anecdote tend à prouver que les Belges semblent moins compliqués à l'étranger qu'à l'intérieur de leurs propres frontières.

01 carton d invitation pour la Fete du Roi02 tenue traditionnelle

 

Compter les moutons

Envoyer Imprimer PDF

Difficile de compter le nombre de moutons qui auront fini rôtis au feu de bois demain pour la journée de la Tabaski (l'appellation de l'Aïd El Kebir dans les pays francophones d'Afrique de l'Ouest), mais on les voit partout : dans les cours attendant d'être embarqués dans la benne d'un pick-up ou le toit d'un minibus, ou même à moto, sur les genoux du conducteur.

01 les moutons mangent en attendant leur sort02 mouton a moto

 

Révision de groupe en terminale

Envoyer Imprimer PDF

Les cours alimentées en électricité sont l'exception. La plupart du temps, les élèves révisent leurs cours le soir au bord de la route, à la lumière de l'éclairage public. La nuit tombe en effet toute l'année à la même heure, vers 18 heures.

Certains ont plus de chance, comme les étudiants en terminale ci-dessous, et se rassemblent dans une cour de leur quartier disposant carrément de l'électricité... et d'un tableau.

01 tableau a domicile02 pour une revision de groupe pour des eleves de terminale

 

Apprendre la patience à la douane sous tente

Envoyer Imprimer PDF

Le passage des frontières est déjà plutôt long et pénible pour nous-mêmes qui circulons avec une simple voiture (jusqu'à 7 arrêts par exemple pour "réussir" à quitter le Burkina et rentrer au Bénin, à slalomer entre postes de police, de gendarmerie, de contrôle de vaccins et de douane des deux côtés de la frontière !).

Mais ce n'est rien comparé à l'attente des convois de marchandises qui, même lorsque les papiers sont en règle, peuvent devoir patienter facilement 24 heures pour obtenir le droit de passage.

Tant et si bien que certains chauffeurs, visiblement bien rodés, installent carrément leur lit sous tente juste devant leurs camions, comme sur la photo ci-contre.

 

Bénin - ultime incursion

Envoyer Imprimer PDF

Voici une sélection de photos un tant soit peu insolites de ce qui sera notre ultime incursion au Bénin :

  • la classe "verte" : partis pour un week-end prolongé à Natitingou, les enfants assurent quelques heures de classe, sous la paillote de l'hôtel, au pied des collines natayaises
  • le Musée Régional de l'Atacora-Donga, qui a pris ses quartiers dans le bâtiment de style colonial qui servait de préfecture à l'époque des colons français
  • un "moto wash" (l'équivalent de nos "car wash"...), particulièrement bien équipé avec un plan incliné cimenté
  • comme beaucoup de pays africains, le Bénin fête cette année les 50 ans de l'Indépendance. Avec à la clé des affiches rappelant les 12 Présidents qu'a connu le pays
  • la modernité ne bannit pas la tradition : un fer à repasser, d'une autre époque mais toujours d'usage, trône sur son support devant la façade d'un tailleur

01 classe verte au Benin02 le Musee Regional de Natitingou03 moto-wash04 un demi siecle de Benin05 fer a repasser de competition

 

Bénin - danses natayaises

Envoyer Imprimer PDF

Samedi soir se tenait à la Mairie de Natitingou un concours de chants et de danses organisé par la coopération allemande sur le thème de l'eau (se laver les mains avant les repas, utiliser les latrines même en brousse, ...).

Nous qui connaissons maintenant bien la culture gurmantché, c'était l'occasion de découvrir celle du Nord du Bénin.

La première troupe de danseuses ci-dessous porte des grelots aux chevilles, réalisés en feuilles de rôniers (une variété de palmiers) remplis des graines.

La seconde troupe, composée de danseurs-chasseurs, était équipée d'arcs à flèches et de carquois.

01 danseuses02 des feuilles de ronier en guise de grelots03 danseurs-chasseurs

 

Bénin - une pierre de Kota pour nos futures pierrades

Envoyer Imprimer PDF

La région de Kota, un peu au Sud de Natitingou, est connue pour ses cascades... et pour ses pierres, appelée simplement pierres de Kota.

Elles sont utilisées dans la région pour parer les façades ou pour réaliser des dallages. Mais elles ont aussi une autre fonction plus inattendue : elles servent de pierre de cuisson. Un peu l'équivalent de nos pierrades électriques, sauf qu'ici il suffit de poser sa pierre sur des braises...

Ci-dessous, notre propre future pierrade taillée en direct !

01 les fameuses pierres de Kota02 le decoupage de notre future plaque pour pierrades

 

Le barrage hydroélectrique de la Kompienga

Envoyer Imprimer PDF

La Kompienga est une des 5 provinces, la plus méridionale, de la Région de l'Est du Burkina Faso.

C'est également le nom de l'immense lac qui s'y trouve, connu pour ses poissons (ceux qu'on retrouve généralement sur le marché de Fada N'Gourma), mais aussi pour son imposant barrage couplé à une centrale hydroélectrique qui fournit une bonne partie de l'électricité produite dans le pays (une autre partie est importée de Côte d'Ivoire).

Cette centrale fut construite dans les années quatre-vingts, sous la Présidence de Thomas Sankara qui voulait ainsi contribuer à l'indépendance énergétique du Burkina Faso.

Sur les photos ci-dessous, on peut voir respectivement :

  • l'immense digue (141 marches pour arriver sur sa crête)
  • le lac en amont, qui s'étend sur plus de vingt kilomètres de long
  • la centrale hydroélectrique en contrebas de la digue
  • l'arbre qui transmet le mouvement d'une des deux turbines à l'alternateur
  • les deux immenses alternateurs qui produisent l'électricité envoyée ensuite sur le réseau

01 la digue du barrage de la Kompienga02 la gigantesque retenue d eau03 la centrale hydroelectrique de la Kompienga au pied de la digue04 l arbre transmettant la rotation des turbines05 l alternateur

 

Premier éléphant pour Valérie et dernier pour nous

Envoyer Imprimer PDF

Au retour de notre déplacement au Bénin, au lieu dit "PK60" (à 60 kilomètres de Fada), nous avons croisé un éléphant (âgé, au vu de sa taille et de ses défenses abîmées) s'abreuvant à une mare.

Un moment fort, tant pour Valérie qui voyait pour la première fois un éléphant en liberté, que pour nous quatre puisque, le départ approchant, nous n'en verrons plus de si tôt.

01 vieil elephant solitaire aux defenses cassees02 l elephant et les enfants03 l elephant et nous

 


Page 82 sur 86
French Dutch English German Spanish

In memoriam

Le dimanche 27 octobre 2013 décédait la personne qui, tous les jours durant les trois ans de notre séjour au Burkina, a suivi ce site : Marie-Madeleine Neyens, ma mère.

A défaut d'avoir pu elle-même se rendre au Burkina, c'est aujourd'hui sa voiture qui a fait ce grand voyage.

L'ultime prolongement. Une présence symbolique à Fada N'Gourma...

Ce site lui est dédié.

Marie-Madeleine Neyens

Sa voiture a fait le voyage jusqu'au Burkina

La photo 'Faso'

01 la grande mosquee de Bobo-Dioulasso.jpg

Le proverbe africain

Qui est ami avec des singes n'aura jamais son bâton et sa chemise accrochés au sommet d'un arbre

Il est sage de lier amitié avec plus fort que soi, surtout lorsqu'il peut vous tirer d'affaire le cas échéant

L'heure ici et là

Sondage

Qui êtes-vous ?
 

Statistiques

Visites [+/-]

Toutes les visites
Depuis le 16/09/2008 1 061 864

Bienvenue sur le présent site, qui relate l'expérience de notre famille européenne au Burkina Faso trente mois durant.

Les nouvelles peuvent être consultées par ordre chronologique normal ou inversé. En outre, nous publions de temps en temps une vidéo, quelques dessins des enfants ou encore des informations relatives aux Iles de Paix dans les rubriques correspondantes.

Pour retrouver aisément un article ou un sujet sur le site, vous pouvez au choix effectuer une recherche ou encore consulter le plan du site, qui comprend la liste intégrale des articles.

Enfin et surtout, nous vous invitons chaleureusement à nous laisser vos impressions dans le livre d'or du site !