Burkina Faso

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Nouvelles Peinture : l'embarras du choix

Peinture : l'embarras du choix

Envoyer Imprimer PDF

Ici, tout est possible !

J'en veux pour preuve la réponse du quincailler quand je lui ai demandé de quelles teintes il disposait en peinture à l'eau (petit détail en passant : dites foam et pas latex, il nous a fallu une semaine pour découvrir cette subtilité...).

Sa réponse : "toutes les couleurs !".

Vu mon étonnement devant un tel choix (on est à Fada N'Gourma quand même...), il précise sa pensée : il y a du bleu (électrique), du jaune (vif) de l'orange (vif) et du vert (vif). Soit effectivement toutes les couleurs usuelles ici, il suffit d'observer les teintes des portails, portes et volets métalliques pour s'en rendre compte.

Dans la mesure où, a priori, pour la décoration intérieure on ne pensait pas forcément à une couleur à ce point d'avant-garde et qu'il n'existe pas de palettes prédéfinies style "RAL", on est passé à la version manuelle :

1. aller cher le soudeur pour se faire réaliser -schéma à l'appui- une hélice en guise de mélangeur de peinture (pour vous j'ai testé : ça n'existe pas sur le marché burkinabè, même à Ouaga. Or, pour mélanger 10 grammes de teinture à 15 kilos de peinture, je vous promets qu'avec un bout de bois vous y passez la journée !)
2. acheter quelques bidons de 30 kilos de peinture blanche
3. acheter toutes les teintures concentrées disponibles (jaune, ocre jaune, rouge, bleu et noir)
4. ... et faire ses tests de mélange.

Je vous épargne le détail des essais et vous livre tout de go la recette pour la double teinte du living :

  • teinte lilas :
    • 20 grammes de teinture bleu foncé
    • 80 grammes de teinture rouge
    • +/- 7,5 kilos de peinture blanche
  • blanc cassé lilas
    • 2 grammes de teinture bleu foncé
    • 8 grammes de teinture rouge
    • 15 kilos de peinture blanche

Voici le résultat :

01 materiel02 tests muraux03 resultat final

 
French Dutch English German Spanish

In memoriam

Le dimanche 27 octobre 2013 décédait la personne qui, tous les jours durant les trois ans de notre séjour au Burkina, a suivi ce site : Marie-Madeleine Neyens, ma mère.

A défaut d'avoir pu elle-même se rendre au Burkina, c'est aujourd'hui sa voiture qui a fait ce grand voyage.

L'ultime prolongement. Une présence symbolique à Fada N'Gourma...

Ce site lui est dédié.

Marie-Madeleine Neyens

Sa voiture a fait le voyage jusqu'au Burkina

La photo 'Faso'

04 les domes.jpg

Le proverbe africain

Le coq qui chante si fièrement aujourd'hui ne doit pas oublier qu'il sort d'un oeuf

Il faut être reconnaissant envers son bienfaiteur

L'heure ici et là

Sondage

Qui êtes-vous ?
 

Statistiques

Visites [+/-]

Toutes les visites
Depuis le 16/09/2008 1 020 758

Bienvenue sur le présent site, qui relate l'expérience de notre famille européenne au Burkina Faso trente mois durant.

Les nouvelles peuvent être consultées par ordre chronologique normal ou inversé. En outre, nous publions de temps en temps une vidéo, quelques dessins des enfants ou encore des informations relatives aux Iles de Paix dans les rubriques correspondantes.

Pour retrouver aisément un article ou un sujet sur le site, vous pouvez au choix effectuer une recherche ou encore consulter le plan du site, qui comprend la liste intégrale des articles.

Enfin et surtout, nous vous invitons chaleureusement à nous laisser vos impressions dans le livre d'or du site !