Burkina Faso

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Nouvelles

Laurence oratrice à un colloque de la CUD à Bruxelles

Envoyer Imprimer PDF

Hier soir, Laurence s'est envolée pour un bref séjour à Bruxelles. Elle intervient en effet demain à un colloque de deux jours organisé par la Commission universitaire pour le Développement (CUD) ayant pour thème "UNIVERSITÉS EXTRA-MUROS : Coopérer pour un développement ciblé des pays du Sud".

L'intervention de Laurence, programmée en ouverture du Module 1 "L'Université et le monde associatif", s'intitule "Opportunités de collaborations entre universités et ONG de développement. Quels contours ? Quels enjeux ? Quels écueils ?".

 

Visite de terrain à Yamba

Envoyer Imprimer PDF

Pour occuper agréablement notre dimanche, nous avons fait une "excursion" à Yamba, un des quatre terroirs sur lesquels Iles de Paix est actif ici.

Pour commencer, nous avons pique-niqué au bord du barrage de Sougoudou. Pour rappel, suite aux pluies diluviennes du mois d'août 2008, ce dernier avait partiellement rompu. Depuis sa réhabilitation, qui avait nécessité la réalisation d'un nouveau déversoir (latéral cette fois), c'est sa première saison des pluies.

La retenue d'eau a très bien fonctionné, puisque le barrage a déjà déversé à plusieurs reprises, signifiant qu'il a constitué sa réserve maximale et qu'il pourra assumer sans problème sa fonction pastorale (c'est-à-dire l'abreuvement du bétail) jusqu'à la fin de la saison sèche qui commence.

La vocation pastorale de l'ouvrage n'empêche pas les populations locales de lui trouver d'autres utilités. Certaines personnes ont en effet déjà commencé à cultiver de petites parcelles de riz, tandis que d'autres profitent de la présence de l'eau pour se faire une petite lessive à la main (1re photo). Le linge sèche ensuite à même les pierres qui consolident la digue (2e photo).

Ailleurs sur la commune de Yamba, à Moalo plus précisément, des bas-fonds rizicoles ont été aménagés avec l'appui d'Iles de Paix. Le point d'eau naturel qui se forme à proximité sert de piscine (et de baignoire) aux enfants du village (3e photo).

Enfin, tandis que Quentin profite d'un repos temporaire, caché sous son chapeau de paille à l'ombre d'un arbre (4e photo), un serpent profite d'un repos éternel (5e photo). Ayant eu le malheur de se glisser dans l'assistance d'une classe sous paillote (les bâtiments en dur ne suffisant pas à accueillir toutes les classes), il a été tué par le maître d'école à coups de bâtons, puis jeté "en pâture" sur un nid de fourmis face à l'établissement scolaire.

01 operation linge propre02 les vetements sechent sur les pierres03 enfants qui se baignent a Moalo04 une sieste bien meritee05 le repos eternel pour le serpent

 

Première fondue bourguignonne pour Jean-Claude

Envoyer Imprimer PDF

Avec toutes ses années de pratique de la cuisine européenne, Jean-Claude a progressivement appris à l'apprécier.

Il goûte d'ailleurs chaque nouvelle recette que nous pouvons lui apprendre avec plaisir.

A ce jour, il n'avait jamais eu l'occasion de tester notre fondue bourguignonne aux quatre sauces (cocktail, ail, oignon et fines herbes). Pour la circonstance, nous l'avons donc carrément invité à manger à la maison.

Hormis le vin, qui lui semblait étrange (mais de moins en moins au fil du temps...), le repas fut gargantuesque.

 

Salle d'attente

Envoyer Imprimer PDF

A l'heure où un peu partout sur la planète des designers s'épuisent à réinventer des concepts tels que la chaise et le fauteuil, l'Afrique -plus pragmatique- trouve des solutions prêtes à l'emploi, confortables et bon marché.

J'en veux pour preuve cette magnifique "salle d'attente" à Fada, réalisée à l'aide de deux sièges auto juxtaposés...

Une idée à récupérer (comme les fauteuils) pour votre loft !

 

Non à l'excision

Envoyer Imprimer PDF

L'excision est encore de nos jours un sujet important dans nombre de pays d'Afrique.

Si la pratique tend à disparaître dans les (grandes) villes au Burkina, elle reste encore parfois malheureusement d'actualité, en particulier en brousse.

C'est dans ce contexte que diverses associations travaillent conjointement à des opérations de sensibilisation de la population.

C'est ainsi que Bernadette a suivi une formation de plusieurs jours sur le sujet, avec notamment des supports vidéo. Sa mission va maintenant consister à relayer toutes ces informations à un certains nombre de familles, identifiées au préalable.

A noter que si Bernadette dispose dorénavant d'une formation complète sur le sujet (outre la casquette et le sac relayant le message...), elle était elle-même déjà sensibilisée et convaincue : jamais elle n'aurait accepté que sa fille soit excisée, alors même que sa génération n'a en général pas échappé à la pratique au village.

01 Bernadette participe a la sensibilisation02 NON a l excision

 

Un tour à vélo dans le vieux quartier de Fada

Envoyer Imprimer PDF

Quentin et Audrey tenaient absolument à retourner chez Moussa le bronzier, à la fois pour réaliser un nouvel objet en bronze de leurs mains et pour faire découvrir l'activité à Valérie.

Comme Moussa n'habite qu'à quelques kilomètres de la maison, nos apprentis bronziers ont enfourché leurs vélos respectifs pour parcourir les "six mètres" du vieux quartier de Fada.

01 sur les pistes de Fada02 les trois velos

 

Le tô d'Issaka

Envoyer Imprimer PDF

Pas de chance : les deux fois où nous nous sommes rendus chez Issaka l'autre jour pour lui rendre visite, il était parti prier...

Pendant ce temps, une de ses filles préparait "dans la cuisine" le tô du soir, avec sa sauce de haricots (voir casserole en ébullition).

Quant au jeune poulet qui gambadait dans la cour, il en profitait pour picorer dans le récipient où la farine venait d'être tamisée.

01 la fille d Issaka dans sa cuisine02 la sauce en preparation03 meme le poulet y trouve son compte

 

Riziculture en aval du barrage de Fada

Envoyer Imprimer PDF

En aval du barrage de Fada ont été réalisés des périmètres de riziculture.

Le lit mineur de la rivière ne suffisant évidemment pas à irriguer toutes les parcelles, un réseau de canaux d'irrigation a été mis en place, permettant à l'aide de petits clapets d'imposer son chemin à l'eau pour organiser les tours de rôle.

01 le systeme d irrigation02 la riziculture

 

Bientôt du miel maison ?

Envoyer Imprimer PDF

Qui sait, peut-être aurons-nous bientôt du miel maison pour accompagner notre yaourt maison ?

Non, nous n'avons pas fait l'acquisition d'une ruche kényane, mais des abeilles viennent de commencer la construction d'une ruche dans le manguier de notre jardin...

Petite rectification : cette fois, c'est sûr, nous n'aurons certainement pas de miel. Nos "abeilles" étaient en effet... des guêpes. Ces dernières étant de nature agressive (et leurs piqûres douloureuses), nous avons détruit leur début de construction. A cette occasion, nous avons appris une fable qui se raconte au Burkina, en mooré :

"Un jour, les abeilles voulurent expliquer aux guêpes comment on fabrique le miel. A peine les premières alvéoles de la ruche construites, les guêpes dirent "ah, mais ça on connaît. Merci, ça suffit !". Et c'est ainsi qu'à cause de leur précipitation, les guêpes ne savent toujours pas produire de miel, même si leurs nids ressemblent à ceux des abeilles..."

 

La laiterie de Fada

Envoyer Imprimer PDF

Juste en face du marché à bétail de Fada se trouve la laiterie où nous nous approvisionnons en lait frais pour réaliser notre propre yaourt maison.

Le lait y est conditionné dans des petits sachets en plastique de 50 cl.

Néanmoins, excepté pour la préparation du yaourt, nous avons pris l'habitude de consommer du lait en poudre. En effet, vu que le lait n'est pas traité UHT, il a tendance à tourner relativement vite avec le climat. Or, comme la laiterie est à plus de 5 km, ...

A noter au passage que les Iles de Paix se sont aussi impliquées au niveau de la filière laitière dans la région de Fada. En effet, comme il est apparu que la laiterie de Fada est très loin d'exploiter toute sa capacité, Iles de Paix encourage et conseille techniquement les éleveurs de la Région à valoriser et commercialiser leur production de lait, qui sinon est simplement consommée sur place. Il s'agit donc d'un appui non financier, mais qui a aussi des conséquences indirectes positives pour les éleveurs. En effet, pour rencontrer les exigences de qualité de la laiterie, les éleveurs sont de facto forcés de suivre de plus près leurs troupeaux, de respecter le protocole des vaccins, de faire venir un vétérinaire en cas de besoin etc, ce qui a pour effet d'améliorer la santé des bovins et donc leur valeur marchande, au delà même des recettes directement liées à la filière laitière.

01 la laiterie de Fada02 le panneau03 le guichet04 le sachet de lait

 


Page 7 sur 86
French Dutch English German Spanish

In memoriam

Le dimanche 27 octobre 2013 décédait la personne qui, tous les jours durant les trois ans de notre séjour au Burkina, a suivi ce site : Marie-Madeleine Neyens, ma mère.

A défaut d'avoir pu elle-même se rendre au Burkina, c'est aujourd'hui sa voiture qui a fait ce grand voyage.

L'ultime prolongement. Une présence symbolique à Fada N'Gourma...

Ce site lui est dédié.

Marie-Madeleine Neyens

Sa voiture a fait le voyage jusqu'au Burkina

La photo 'Faso'

01 route inondee - 150 cm d eau sur le radier.JPG

Le proverbe africain

Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra

Il n'y a pas de peine sans fin

L'heure ici et là

Sondage

Qui êtes-vous ?
 

Statistiques

Visites [+/-]

Toutes les visites
Depuis le 16/09/2008 1 077 473

Bienvenue sur le présent site, qui relate l'expérience de notre famille européenne au Burkina Faso trente mois durant.

Les nouvelles peuvent être consultées par ordre chronologique normal ou inversé. En outre, nous publions de temps en temps une vidéo, quelques dessins des enfants ou encore des informations relatives aux Iles de Paix dans les rubriques correspondantes.

Pour retrouver aisément un article ou un sujet sur le site, vous pouvez au choix effectuer une recherche ou encore consulter le plan du site, qui comprend la liste intégrale des articles.

Enfin et surtout, nous vous invitons chaleureusement à nous laisser vos impressions dans le livre d'or du site !