Burkina Faso

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Nouvelles Bénin - Les tatas-sombas

Bénin - Les tatas-sombas

Envoyer Imprimer PDF

Les tatas-sombas sont les habitations traditionnelles de la région, aux allures de petites forteresses qu'elles avaient vocation d'être lorsqu'il fallait se protéger à la fois des animaux sauvages et des ennemis.

Ce rôle de protection est assuré à la fois par le mur d'enceinte, par l'obscurité intérieure donnant un avantage à son occupant sur un tiers quittant la lumière aveuglante du soleil, par les "yeux du tata" c'est-à-dire les trous d'observation permettant de voir sans être vu et enfin par le fait de disposer d'un étage donnant la supériorité des armes (flèches et lances).

Les tatas-sombas, réalisés en terre, forment un ensemble de cases reliées entre elles par des murs intérieurs ou des murs d'enceinte. Autre particularité : elles disposent d'un étage, où se trouvent chambres et greniers. Le rez de chaussée est typiquement constitué d'un petit couloir d'entrée, avec à gauche un trou dans le sol permettant de piler manuellement les céréales et à droite la pierre à moudre, où l'on mout la céréale une fois décortiquée.

Vient ensuite une grande pièce baignant dans l'obscurité, où sont regroupées quelques têtes de bétail et où sont rassemblés les objets sacrés de la famille : tantôt un outil ayant appartenu à un ancêtre, tantôt le crâne d'un animal ayant eu une signification particulière pour la famille. C'est ainsi qu'est conservée et honorée la mémoire des ancêtres.

Le plafond du rez-de-chaussée est constitué de branches, dont une partie doit provenir de l'héritage familial pour perpétuer le souvenir, qui sert de support à la couche de terre constituant à la fois le toit de l'habitation et le sol du 1er étage.

Devant le tata-somba se trouvent les fétiches, souvent sous la forme de hautes bornes en terre. C'est là que sont pratiqués les sacrifices (poulets, ...) nécessaires pour les ancêtres.

Quant aux façades, elles sont souvent ornées de sorgho en train de sécher, dont la couleur rouge/brune contraste avec harmonie avec celle, ocre, des murs.

01 tata somba en construction02 tata somba imposant avec de nbreux fetiches03 tata somba de taille normale04 deco de tata somba05 tata somba au soleil couchant

 
French Dutch English German Spanish

In memoriam

Le dimanche 27 octobre 2013 décédait la personne qui, tous les jours durant les trois ans de notre séjour au Burkina, a suivi ce site : Marie-Madeleine Neyens, ma mère.

A défaut d'avoir pu elle-même se rendre au Burkina, c'est aujourd'hui sa voiture qui a fait ce grand voyage.

L'ultime prolongement. Une présence symbolique à Fada N'Gourma...

Ce site lui est dédié.

Marie-Madeleine Neyens

Sa voiture a fait le voyage jusqu'au Burkina

La photo 'Faso'

01 route inondee - 150 cm d eau sur le radier.JPG

Le proverbe africain

L'abeille ne pique pas l'abeille

On ne se fait pas de mal entre semblables

L'heure ici et là

Sondage

Qui êtes-vous ?
 

Statistiques

Visites [+/-]

Toutes les visites
Depuis le 16/09/2008 1 020 763

Bienvenue sur le présent site, qui relate l'expérience de notre famille européenne au Burkina Faso trente mois durant.

Les nouvelles peuvent être consultées par ordre chronologique normal ou inversé. En outre, nous publions de temps en temps une vidéo, quelques dessins des enfants ou encore des informations relatives aux Iles de Paix dans les rubriques correspondantes.

Pour retrouver aisément un article ou un sujet sur le site, vous pouvez au choix effectuer une recherche ou encore consulter le plan du site, qui comprend la liste intégrale des articles.

Enfin et surtout, nous vous invitons chaleureusement à nous laisser vos impressions dans le livre d'or du site !